Suite du projet "un funana vivant à Sao Tomé"

Publié le par kolocec

En mai 2012, nous avons validé notre opération de recherche de fonds pour l’achat d’accordéons pour São Tomé, via le site de crowdfunding ulule (la page de notre projet : http://fr.ulule.com/funaná/)

Nous avons finalement obtenu deux dons et avons pu acheter cinq accordéons grâce aux personnes qui nous ont soutenu et fait confiance tout au long du projet.

En novembre 2012, nous retournons à São Tomé, pour retrouver nos joueurs de funaná et acheminer le dernier accordéon que nous avions acheté. C’est tout d’abord Meninino que nous sommes allés rencontrer à Boa Entrada.

100_0016.JPG
L’accueil, comme partout, est très chaleureux et nous passons quelques heures au café voisin. Il nous confie qu’il a un peu de mal à se souvenir des morceaux qu’il jouait il y a si longtemps et qu’il peine à monter un groupe, faute d’organisation. Notre musicien créé cependant l’événement lorsqu’il revient avec son instrument et un public commence à se former, à danser et à chanter.

Nous rendons visite le lendemain à Quintino, à qui nous avions prêté un instrument quelques temps avant le lancement du projet et qui avait déjà créé un groupe : Lembra Tempo. C’est cette fois son hohner 2915 flambant neuf qu’il a sorti pour nous interpréter quelques morceaux. Il nous raconte également qu’ils ont joué plusieurs fois avec le groupe depuis la fête que nous avions organisée en juin 2012 pour remettre les instruments aux bénéficiaires. Le groupe a en effet été invité dans deux communautés voisines et un quartier de São Tomé (capitale). Malheureusement, nous oublions l’appareil photo…  Vous reconnaîtrez cependant facilement Quintino sur ce lien (avec sa casquette blanche et sa chemise rouge) où figurent des photos prises lors de la remise des instruments, qui a donc eu lieu en juin, à Monté Café 
Voir une photo de Quintihno
 

Daniel habite à trois ou quatre kilomètre de la capitale, près d’une communauté qui s’appelle Filipina. Il est absent lorsque nous arrivons chez lui mais sa fille nous annonce qu’il est à Filipina où il répète une à deux fois par semaine… C’est plein de curiosité et d’impatience que nous parcourons les deux ou trois kilomètres qui mènent à la communauté. Il n’y est pas. On nous dit qu’il est à Amparo, il joue avec son groupe !  Direction Amparo où une belle surprise nous attend : un groupe de funaná d’une petite dizaine de membres, est en train de jouer : Daniel au diatonique, chanteurs, percussionnistes, danseuses et t-shirt au nom du groupe !

100_0030.JPG

Le groupe se fait appuyer financièrement par un député, une situation courante à São Tomé. Après l’indispensable cérémonial des présentations et remerciements le groupe reprend et nous apprécions la musique retrouvée de Daniel.

La route est un peu longue pour rejoindre Abade, mais les paysages et l’ambiance qui nous attendent valent le déplacement. Antonio a récupéré l’accordéon que nous avions prêté à Quintino, un don que nous avions reçu. S’il peine à se souvenir du funaná qu’il jouait, un public ne manque pas de se créer là non plus lorsqu’il sort l’accordéon. Humour pinçant et bonne humeur dans l’assistance, nous avons peiné à repartir après que Kolotiana ai joué et fait danser la petite place principale de la communauté.

100_0105.JPG 

A Caldeiras nous retrouvons Dino, ravi de recevoir le dernier accordéon que nous avions acheté !  Le sien, en effet, se faisait vieux. Dino est cependant le seul accordéoniste de l’île à avoir toujours eu un instrument en sa possession. C’est aussi, probablement en conséquence, le meilleur de l’île. Nous passons l’après-midi en sa compagnie et avec bien sûr les voisins de Caldeiras qui ne manquent pas de se joindre aux réunions musicales lorsque résonnent chez Dino ou au café voisin des airs de funaná.

C’est également à Caldeiras que nous avons organisé une après-midi musicale réunissant plusieurs de nos accordéonistes. Tous n’ont pas pu venir par manque de transport mais Quintino et Daniel nous ont rejoins, tous deux accompagnés de leur délégation respective.

Encore un grand merci à tous ceux qui nous ont aidé !!!

Commenter cet article